Actualités

Livre blanc : Les leviers pour une mobilité urbaine plus durable

Vous avez des questions ?
NOUS CONTACTER

L’instauration de la loi du 24 décembre 2019 d’orientation des mobilités, dite loi LOM, incite à adapter et repenser l’ensemble des mobilités. En effet, elle cadre la politique de mobilité et invite les villes à répondre à l’urgence climatique en favorisant un transport plus propre et plus fluide.

Afin de faire la part des choses et de donner une vision globale du sujet, Trans-Missions vous propose un livre blanc dressant un aperçu croisé entre la France et l’Allemagne des réflexions nécessaires à mener par les collectivités qui souhaiteraient proposer un système de transport moderne en libre-service adapté aux besoins de leur·e·s citoyen·ne·s.

Nous remercions tout particulièrement Sarah Benda, pour son travail de recherche et d’appui sur ce sujet pendant son stage chez Trans-Missions et KCW !

Contexte

Il existe aujourd’hui, de nombreuses entreprises qui proposent des alternatives à la voiture individuelle et à l’autosolisme, exercé au quotidien par 75% des conducteur·rice·s de voiture.
Cet usage peu optimisé des voitures est une des raisons pour lesquelles les villes font face à d’importants problèmes de congestion, de pollution et à une consommation importante d’espace public urbain par l’automobile. En effet, il est estimé qu’à Paris, la moitié de l’espace public est dédiée à la voiture, pour 13% des trajets seulement.

Pourquoi donc ne pas rendre l’espace public plus convivial en permettant aux modes de déplacements partagés de se développer ?

La location de véhicules partagés, à savoir de vélos, trottinettes électriques et voitures en libre-service, s’impose comme alternative à la voiture dans le quotidien de la plupart des grandes villes. Ainsi, les opérateurs de trottinettes électriques se sont déjà installés dans plus d’une centaine de villes européennes, dont Marseille (6 000 trottinettes de trois opérateurs différents) et Paris (15 000 trottinettes de trois opérateurs également). Et l’usage continue à se développer, puisque les habitant·e·s de villes de taille moyenne, comme Mayence et Erfurt en Allemagne, devraient d’ailleurs bientôt avoir accès à ces systèmes en libre-service.
Si de nombreux utilisateur·rice·s ont eu des expériences positives, d’autres sont plus critiques à l’égard de ces services de transports partagés, encore limités aux grandes villes et relativement inconnus pour de nombreux·ses Français·es.
Quels sont donc les leviers permettant de proposer une offre de mobilité plus durable et adaptée à chaque territoire ?

Télécharger le Livre Blanc

Livre blanc : Les leviers pour une mobilité urbaine plus durable

Auteur

Lucile Ramackers

Arnaud Léger

Date

16 décembre 2020

Catégorie(s)

Rapports publiés

Thématique(s)

Mobilité du futur