Photo-Gare_StLazare

Actualités

SERM_Métro_Paris

Quels coûts d’investissement pour les SERM ?

D’autres régions que l’Île-de-France devraient bénéficier d’un “RER”

Une fourchette assez large

La loi Zulesi[1] instituant les Services Express Régionaux Métropolitains (SERM) a été promulguée le 27 décembre 2023. Parmi les divers projets évoqués[2], le gouvernement a labellisé 19 d’entre eux, en deux vagues, avant les élections législatives[3], portant à 24 le nombre total de projets labellisés.

Malgré la situation politique incertaine dans laquelle se trouve notre pays, les projets de SERM continuent donc d’avancer. Et la question du montant d’investissement à débloquer pour concrétiser ces projets se pose toujours.

Différents chiffres circulent, dans une assez large fourchette.

En juillet 2022, lors d’un échange avec des journalistes, le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou avait estimé l’investissement nécessaire au développement des SERM à 13 milliards d’euros[4]. En décembre 2022, le Conseil d’Orientation des infrastructures (COI) a révisé cette estimation, la situant entre 15 à 20 milliards d’euros[5]. De son côté, l’association Objectifs RER Métropolitains estime le montant nécessaire d’ici 2035 à 40 milliards d’euros[6].

Pour y voir plus clair et expliquer les divergences entre estimations, notre cabinet Trans-Missions a pris connaissance de divers rapports et articles estimant le coût des projets de SERM.

L’estimation du COI

L’estimation qui fait référence, citée notamment par les Parlementaires lors de l’élaboration de la loi Zulesi[7], est celle du COI. Dans un rapport de janvier 2023 consacré aux investissements nécessaires en matière de transport[8], le COI présente une estimation globale du coût des projets SERM compris entre 15 et 20 milliards (cf. carte et tableau ci-dessous).

Estimation_montants_inestissement_infra

 

  Montants des investissements sur l’infrastructure (CE 01/2022)
Marseille, Nice et Toulon 4,5 Mds €
Strasbourg De 325 M€ à 1 Md€
Lyon 1,5 Mds€
Lille 5 Mds€
Bordeaux 575 M€
Toulouse 2 Mds€
Rennes 400 M€
Nantes 600 M€
Grenoble 1,1 Md€
Rouen 300 M€
Metz Luxembourg 600-700 M€
Bâle Mulhouse 354 M€

Différentes estimations des investissements nécessaires, selon le contenu définitif du projet

Pour certains projets, plusieurs estimations du montant de l’investissement nécessaire coexistent. Elles varient en fonction de la physionomie retenue pour le projet. Le montant des investissements nécessaires peut notamment significativement évoluer en fonction du nombre de nouvelles gares et de la construction ou non de nouvelles lignes.

Ainsi, pour Lyon, l’estimation du COI est de 1,5 Md d’euros quand les élus de la métropole ont présenté des estimations allant jusqu’à 15 milliards d’euros[9]. Certaines estimations des investissements nécessaires à la réalisation du RER Lillois sont égales à 12 milliards d’euros, comprenant la construction d’une nouvelle ligne entre Lille et Hénin-Beaumont et d’une nouvelle gare souterraine en centre-ville entre Lille Europe et Lille Flandre. Le projet de RER de Toulouse est estimé à 4,1 milliards par la Région en incluant la désaturation du nœud de Toulouse Matabiau et l’achat de rames ferroviaires[10]. Les élus girondins estiment le coût du RER bordelais à 680 millions d’euros[11], infrastructure et matériel roulant compris, ce qui est supérieur aux montants estimés du COI. Le RER de Rennes est estimé entre 400 et 500 millions[12], ce qui est également légèrement supérieur à l’estimation du COI.

En prenant en compte ces estimations, correspondant à des programmes plus ambitieux, et en restant pour les autres projets sur les estimations du COI, l’investissement initial se situe entre 40 et 41 milliards.

Comparaison avec la liste des projets labellisés

L’estimation du COI est fondée sur 13 projets. Si l’on compare cette liste avec les projets de SERM labellisés à l’été 2024[13], onze ont été ajoutés.

SERM_24 projets

En supposant un coût moyen de 300 millions d’euros par projet, équivalent au projet de Rouen, le projet du plus faible montant estimé par le COI – ce qui est une fourchette basse, correspondant à une dizaine de rames et à quelques travaux d’adaptation de l’infrastructure –, l’estimation précédente doit être augmentée de 3 milliards d’euros. Les montants d’investissement nécessaire s’approchent de 44 milliards.

Autres projets

La liste des projets définitifs ne se limitera probablement pas aux projets aujourd’hui labellisés ou en cours d’instruction. Notre cabinet avait identifié un total de 33 projets dans une publication précédente[14].

Une dizaine d’autres territoires (Dijon, Besançon, Pau, La Rochelle, Angers, La Réunion, Le Mans, Brest, Caen, Reims) pourraient ainsi être volontaires pour développer des projets de SERM. Dans cette hypothèse, les besoins d’investissement seraient renforcés. Si l’on estime comme précédemment, le besoin d’investissement à 300 millions pour ces « petits projets, l’enveloppe totale dépasse les 45 milliards.

Conclusion

Les annonces du gouvernement sur les SERM et l’adoption de la loi Zulesi ont suscité de très fortes attentes dans les territoires, avec l’espoir de débloquer des montants d’investissements importants pour désaturer les métropoles et agglomérations.

Le montant de référence, de l’ordre de 15 à 20 milliards dans l’estimation du COI, ne reflète que partiellement l’ensemble des projets existants. En prenant en compte un nombre plus important de projets et en « voyant les choses en grand » en matière d’infrastructure dans certaines métropoles – en particulier Lyon et Lille – l’enveloppe nécessaire d’approche de 40 à 45 milliards d’euros.

Une analyse plus complète, incluant les projets récemment labellisés et ceux en cours d’instruction sur la base des éléments fournis pour leur labellisation, est indispensable pour mieux approximer le coût réel du « programme SERM ». Ces estimations mettent également en lumière l’importance d’organiser au plus vite, si l’actualité politique le permet, la conférence sur les financements prévue à l’article 10 de la loi Zulesi.

 

[1] https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000048678343

[2] https://www.trans-missions.eu/les-services-express-regionaux-metropolitains/

[3] Deuxième vague de labellisation de 9 projets de Services express régionaux métropolitains (SERM) | Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires (ecologie.gouv.fr)

[4] Le PDG de la SNCF demande 100 milliards sur 15 ans pour le ferroviaire, Les Échos, Lionel Steinmann https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/le-pdg-de-la-sncf-demande-100-milliards-sur-15-ans-pour-le-ferroviaire-1776562

[5] Investir plus et mieux dans les mobilités pour réussir leur transition https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/COI_2022_Programmation_Synthese%20-%20def_0.pdf

[6] Lettre ouverte aux listes candidates aux élections européennes https://objectifrerm.fr/lettre-ouverte-aux-listes-candidates-aux-elections-europeennes/

[7] Notamment dans un amendement du sénateur Jacquin demandant au Gouvernement la rédaction d’un rapport sur le financement des SERM [mettre le lien https://www.senat.fr/amendements/commissions/2022-2023/749/Amdt_COM-32.html]

[8] « Investir plus et mieux dans les mobilités pour réussir leur transition » [mettre le lien https://www.vie-publique.fr/rapport/288386-conseil-d-orientation-des-infrastructures-rapport-strategie-2023-2042]

[9] Journée des Mobilités du Quotidien Strasbourg

[10] 1re rencontre mobilités urbaines et territoires, 24 janvier 2024, Hôtel de Région de Toulouse.

[11] https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/11/29/a-bordeaux-les-elus-comptent-sur-les-rer-metropolitains-de-macron-pour-accelerer-leur-projet_6152106_3234.html

[12] https://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/rennes-35000/combien-pourrait-couter-le-rer-metropolitain-de-rennes-4048676.php

[13] https://fr.linkedin.com/posts/dgitm-direction-general-des-infrastructures-des-transports-et-des-mobilites_neuf-nouveaux-projets-de-services-express-activity-7214893765012979713-h4Qg

[14] https://www.trans-missions.eu/les-services-express-regionaux-metropolitains/

Auteur

PPE_2024

Patricia Pérennes

banner

Lila-Maud Judic-Gilot

Date

11 juillet 2024

Catégorie(s)

Articles parus

Thématique(s)